FCPS: les écoliers n’auront pas à porter de masques à l’extérieur pendant la récréation, les cours d’éducation physique

À compter du jeudi 29 avril, les écoles publiques du comté de Fauquier rendront facultatives les couvertures faciales des élèves et du personnel lorsqu’ils participent à des activités de plein air telles que des cours d’éducation physique, des récréations et des cours de laboratoire, selon un communiqué de presse de la division scolaire.

Les étudiants et le personnel du FCPS continueront de maintenir leur distanciation sociale à l’extérieur et devraient éviter de se rassembler en grands groupes, selon le communiqué. Les révisions du protocole des masques FCPS suivent la direction des Centers for Disease Control and Prevention, qui a assoupli ses directives sur les masques extérieurs mardi.

«Nos paramètres se sont améliorés dans la mesure où nos directeurs et notre conseil scolaire sont à l’aise pour assouplir les exigences de masquage extérieur», a déclaré David Jeck, directeur des écoles.

Le FCPS continuera d’exiger que tous les membres du personnel, les visiteurs et les étudiants portent des vêtements ou des masques jetables à tout moment à l’intérieur, sauf lorsqu’ils mangent ou boivent. Le communiqué a souligné que les responsables de l’école estiment que le strict respect de toutes les mesures d’atténuation de la santé, y compris le port de masque, “restera essentiel pour maintenir l’apprentissage en personne. La mise en œuvre cohérente de ces protocoles dans toutes les écoles restera une priorité”, indique le communiqué.

«Nous avons adopté une approche audacieuse et ramené les élèves dans nos écoles dès le début dans un modèle hybride. Plus récemment, nous avons ramené tous les étudiants quatre jours par semaine, à partir de mars. C’étaient des mesures audacieuses, étant donné que nous les avons prises bien avant la plupart de nos voisins », a déclaré Jeck dans l’annonce. «Mais, pour chaque action, il y a une réaction égale et opposée. Dans notre cas, cela signifiait adopter une approche très conservatrice des atténuations, en particulier le port de masque. Je ne m’excuse pas pour cela, d’autant plus que les cas positifs parmi nos 10 000 élèves sont minuscules, en particulier pour les élèves du primaire.

Le FCPS examinera le protocole pour les revêtements du visage à intervalles réguliers et pourra choisir de modifier les exigences actuelles en fonction de nouvelles orientations crédibles sur les stratégies d’atténuation du COVID-19 pour la santé.